Grands travaux avant confinement (2)

La piste avait besoin d’un entretien critique : un compactage qui doit intervenir toutes les quelques années, faute de quoi les irrégularités du terrain deviennent rédhibitoires. Les avions ont les trains qui souffrent, le décollage est plus problématique. Les instances aéronautiques, qui le faisaient auparavant, ne réalisent plus ce genre d’entretien depuis quelques années.

Aussi, un rouleau compresseur vibrant de 20 tonnes a été loué.

Le rouleau sur son porteur
L’engin en action

4 journées de travail plus tard la piste est redevenue comme neuve. Merci aux trois pilotes du club qui se sont relayés au cours de ces (longues) journées.

(3 km/h de moyenne, la piste fait 1030 m de long : calculez le temps nécessaire pour un aller-retour. Je relève les copies à la fin du confinement…)